Équipe

Perception, Contrôle, Multimodalité et Dynamiques de la parole
Responsable(s) d'équipe : Coriandre VILAIN    Maeva GARNIER


2ème axe: Dynamiques et adaptations des unités, représentations et indices de parole


 

Adaptation, plasticité et apprentissage


Objectifs

Les travaux de l'équipe PCMD visent à mieux comprendre les mécanismes, contraintes et conséquences de différentes adaptations de la parole:

- compensation d'un retour sensoriel perturbé (auditif, kinesthésique) et apprentissage sensori-moteur (spécifique ou généralisé)

- mécanismes d'imitation consciente ou inconsciente (convergence phonétique)

- adaptation du niveau d'intelligibilité au contexte et à l'interlocuteur (effet Lombard, parole claire, focus contrastif, ...)

 

Participants

Permanents : Marion Dohen, Maëva Garnier, Takayuki Ito, Pascal Perrier, Amélie Rochet-Capellan

Doctorants : Tiphaine Caudrelier

Post-doctorants : Mélaine Cherdieu

 

Projets

Speech Units (ERC, 2013-2018),  E-SwallHome (ANR 2014-2018), StopNCo (ANR 2015-2019), Grant NIH (NIH/NIDCD R21 DC013951, Somatosensory function in speech perception; NIH/NIDCD R01 DC012502, Speech Motor Learning and Sensory Plasticity in Children and Adults; NIH/NIDCD R01 HD0757550, Training-induced Plasticity in Human Motor and Sensory Systems)


Mots-clés

Compensation, perturbation, généralisation, Effet Lombard, retours sensoriels, modèles internes, interaction face-à-face, convergence phonétique







Fig 1: A gauche: exemple de perturbation (diminution ) du premier formant dans /head/ (cf. Rochet-Capellan et Ostry, 2011). A droite: en réponse à une perturbation augmentant F1 dans /head/ dans le feedback auditif (en vert), le locuteur diminue F1 dans ses productions. L'adaptation inverse s'observe quand F1 est diminué (en bleu).

Dans un système phonologique donné, le locuteur et l’auditeur ont a leur disposition un certain nombre d’indices (audibles et visibles) pour pouvoir transmettre et comprendre un message intelligible. Pour autant, le poids relatif accordé à chacun de ces indices, et la réalisation même de ces indices sont constamment adaptés par le locuteur: 

 

1-  en fonction du contexte de communication, et des contraintes que celui-ci impose sur la perception des indices. Ainsi, un environnement bruyant ou réverbérant va masquer ou dégrader certains indices, demandant alors au locuteur de clarifier les indices dégradés, ou de privilégier d’autres indices sur laquelle la dégradation n’a pas prise. Le contexte n’inclue pas seulement l’environnement, mais également les capacités perceptives de l’interlocuteur. Ainsi, les indices de parole sont adaptés dans la parole adressée à une personne malentendante, à un enfant, ou un auditeur non-natif.

 

2-  en fonction de l’interlocuteur et de son propre espace de réalisations. A la fois par imitation inconsciente et par volonté de marquer un rapprochement social, nous tendons à produire des indices de parole similaires à ceux de notre interlocuteur (convergence phonétique)

 

3-  en fonction des retours sensoriels (auditifs, proprioceptif) que le locuteur a de sa production, et qui lui permettent d’estimer sa propre intelligibilité. Ainsi, un retour auditif perturbé (en f0, en intensité, en fréquence des formants) donne l’impression au locuteur de ne pas atteindre ses cibles acoustiques, et l’amène à modifier sa production pour compenser cette perturbation.

 

De manière non exhaustive, les travaux de l’équipe portant sur l’adaptabilité de la parole concernent ainsi:

· l’adaptation de la parole dans le bruit (effet Lombard)

· la modulation de la production d’indices audibles et visibles, par rapport aux modalités d’interaction entre les interlocuteurs (audio, visuel, audiovisuel)

· l’influence de l’acuité auditive individuelle sur les capacités de compensation d’un retour auditif perturbé

· la convergence phonétique et l’imitation volontaire de la parole

 


Références bibliographiques

 

  • Garnier, M., Ménard, L. et Richard, G. (2012). Effect of being seen on the production of visible speech cues. a pilot study on lombard speech. Dans InterSpeech 2012, Portland, US. 
  • Audrey Acher, Marc Sato, Laurent Lamalle, Coriandre Vilain, Christophe Savariaux et al.  Evolution des activations cérébrales lors de la production de parole après exérèse au niveau de la cavité oraleUniversité du Maine - Le Mans - France. XXXièmes Journées d'Etudes sur la Parole (JEP2014), Jun 2014, Le Mans, France. Paper 28, 2014
  • Audrey Acher, Marc Sato, Laurent Lamalle, Coriandre Vilain, Arnaud Attye et al.  Brain activations in speech recovery process after intra-oral surgery: an fMRI studyInternational Speech Communication Association. 14th Annual Conference of the International Speech Communication Association (Interspeech 2013), Aug 2013, Lyon, France. pp.2252-2256, 2013
  • Lucie Scarbel, Denis Beautemps, Jean-Luc Schwartz, Marc Sato. Sensory-motor interactions in speech perception, production and imitation: behavioral evidence from close shadowing, perceptuo-motor phonemic organization and imitative changes.10th International Seminar on Speech Production, May 2014, Germany. pp.1-4, 2014
  • Maëva Garnier, Laurent Lamalle, Marc Sato. Neural correlates of phonetic convergence and speech imitationFrontiers in Psychology, Frontiers, 2013, pp.Article 600. Marc Sato, Krystyna Grabski, Maëva Garnier, Lionel Granjon, Jean-Luc Schwartz et al.  Converging toward a common speech code: imitative and perceptuo-motor recalibration processes in speech production, Frontiers in Psychology, Frontiers, 2013, pp.422.
  • Maëva Garnier, Nathalie Henrich. Speaking in noise: How does the Lombard effect improve acoustic contrasts between speech and ambient noise?Computer Speech and Language, Elsevier, 2014, 28 (2), pp.580-597.
  • Martin Cooke, Simon King, Maëva Garnier, Vincent Aubanel. The listening talker: A review of human and algorithmic context-induced modifications of speechComputer Speech and Language, Elsevier, 2014, 28 (2), pp.543-571.
  • Tiphaine Caudrelier, Jean-Luc Schwartz, Pascal Perrier, Christophe Savariaux, Amélie Rochet-Capellan. From Sensorimotor Experience To Speech Unit -Adaptation to altered auditory feedback in speech to assess transfer of learning in complex serial movements. SFN - Neuroscience, Oct 2015, Chicago, United States
  • Takayuki Ito. Orofacial cutaneous function in speech motor control and learningThe Handbook of Speech Production, 2015, 978-0-470-65993-9.
  • Takayuki Ito, David J Ostry, Vincent Gracco. Somatosensory Event-related Potentials from Orofacial Skin Stretch StimulationJournal of visualized experiments, 2015, 106, pp.e53621
  • Takayuki Ito, Joshua Coppola, David J Ostry. Speech motor learning changes the neural response to both auditory and somatosensory signals. Scientific Reports, Nature Publishing Group, 2016, 6, pp.25626.
  • Tiphaine Caudrelier, Pascal Perrier, Jean-Luc Schwartz, Christophe Savariaux, Amélie Rochet-Capellan. De bé à bébé : le transfert d'apprentissage auditori-moteur pour interroger l'unité de production de la parole. 31èmes Journées d'Etude de la Parole, Jul 2016, Paris, France. 


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31