Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
CARMONA Mickal

Identification passive des milieux de propagation élastiques. Application à la reconstruction géométrique des réseaux de capteurs et au diagnostic des structures

 

Directeur de thèse :     Olivier MICHEL     Barbara NICOLAS

École doctorale : Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (EEATS)

Spécialité : Signal, image, parole, télécoms

Structure de rattachement : Grenoble-INP

Établissement d'origine : INPG - ENSIEG

Financement(s) : Bourse attribuée par un organisme

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2008

Date de soutenance : 20/09/2011

 

Composition du jury :
M. Bernard CASTAING, Professeur, ENS Lyon, Président
M. Cédric RICHARD, Professeur, Université de Nice, Rapporteur
M. Julien De ROSNY, Chargé de recherche, CNRS Paris, Rapporteur
M. Philippe ROUX, Chargé de recherche, ISTERRE, Examinateur
M. Frédéric BOURQUIN, Ingénieur en chef, IFSTTAR, Examinateur
M. Jean-Louis LACOUME, Professeur, GIPSA-Lab/CEA-Leti, Examinateur
Mme. Barbara NICOLAS, Chargé de recherche, GIPSA-Lab, Examinateur
M. Olivier MICHEL, Professeur, GIPSA-Lab, Directeur de thèse
Mme. Nathalie SPRYNSKI, Ingénieur chercheur, CEA-Leti, Invitée

 

Résumé : La thèse intervient dans le projet du CEA/LETI d'instrumentation des structures (ponts, barrages, bateaux, avions, etc.) via des réseaux de systèmes autonomes enfouis. La particularité de ces systèmes est qu'ils utilisent les énergies ambiantes pour s'alimenter mais aussi pour obtenir de l'information sur la structure via un dispositif de mesure (capteur). L'estimation de paramètres significatifs de l'état de santé d'une structure instrumentée utilisant uniquement les sollicitations ambiantes relève de l'identification passive. Les travaux de cette thèse concernent l'adaptation des techniques classiques d'identification passive aux milieux élastiques. Ces milieux sont en effet représentatifs d'une vaste gamme de structures, notamment les structures bétonnées. D'autre part, on s'est aussi intéressé aux applications de l'identification passive des milieux élastiques à l'identification d'antennes i.e. estimation de positions et d'attitudes des capteurs. Ces informations sont en effet cruciales dans l'interprétation des données enregistrées par le réseau.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31