Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
AMY DE LA BRETEQUE BENOIT

L' Aéro-dynamique de la voix, à propos des exercices de phonation avec rétrécissement à la sortie du pavillon pharyngobuccal.

 

Directeur de thèse :     Nathalie HENRICH BERNARDONI

Co-directeur de thèse :     Nathalie HENRICH BERNARDONI

École doctorale : Cognition, langage, éducation (CLE)

Spécialité : Sciences du langage

Structure de rattachement : Autre

Établissement d'origine : Université de Provence

Financement(s) :

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2010

Date de soutenance : 18/12/2014

 

Composition du jury :
Lise Crevier-Buchman, LPP (Univ. Paris 3, CNRS)
Dominique Morsomme, Université de Liège, Belgique
Renaud Garrel, CHRU Montpellier
Antoine Giovanni, directeur, LPL (AMU-CNRS)
Nathalie Henrich, co-directrice, GipsaLab (Grenoble)

 

Résumé : Dans la rééducation selon la Méthode de la paille, on utilise des constrictions du tractus vocal, en particulier une paille (2 à 5mm de diamètre). Le débit de sortie doit être soutenu et indépendant de la fréquence. Chez un sujet expert : - Pression sousglottique PSG, pression intraorale PIO et débit de sortie dépendent du diamètre de la paille - PSG augmente avec la fréquence - débit et PIO sont peu sensibles à la fréquence - la différence [PSG – PIO] (ΔP) est indépendante du diamètre de la paille - le ΔP est identique au seuil de pression phonatoire (SPP). - sur les constrictives (/z/, /ʁ/ et /ʒ/), le ΔP est au-dessus du SPP - dans les enchaînements [constrictive – voyelle], le débit reste constant et la pression sousglottique baisse modérément. Sur une population de 36 adultes sains, la valeur la plus basse du SPP se trouve au fondamental usuel de la voix. Sur une population de 22 sujets, les SPP s’abaissent avec la pratique des exercices. Les examens en fibro- et radiovidéoscopie, pendant et après les exercices montrent que : - les cavités sus-glottiques sont dilatées pendant et après l'exercice - la constriction glottique augmente avec la résistance à la sortie. - le plan glottique s’élève légèrement avec la fréquence. Dix instrumentistes à vent ont été examinés en fibrovidéoscopie : il y a une adduction des plis vocaux pendant le jeu et une importante activité synergique de la glotte sur le jeu en détaché. Les perspectives dégagées par ce travail intéressent : - la clinique, dans l'exploration des troubles de la voix. - la rééducation et la pédagogie - la phonétique (étude des interactions pavillon – source).


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31