Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
KINDA Gnouregma Bazile

Monitoring de la glace de mer en Arctique à partir des mesures à long terme du paysage acoustique sous marin Acoustic remote sensing of Artic Sea Ice from long term soundscape measurements

 

Directeur de thèse :     Jérôme MARS

École doctorale : Terre, univers, environnement (TUE)

Spécialité : Sciences de la Terre, et de l'Univers et de l'Environnement

Structure de rattachement : UJF

Établissement d'origine :

Financement(s) : autres financements

 

Date d'entrée en thèse : 01/11/2010

Date de soutenance : 29/11/2013

 

Composition du jury :
Mr Jean Yves ROYER (Rapporteur, CNRS), Université Bretagne Occidentale
Mr Sergio JESUS (Rapporteur, PR), Univ. of Algarve,
Mr Michel FILY (Président, PR), Université Joseph Fourier
Mr Yvan SIMARD : (Examinateur : DR), Institut Maurice-Lamontagne, Canada
Mme Carole NAHUM (Examinateur : ICT IIIA), DGA, Direction Scientifique,
Mr Jérôme MARS : Directeur de thèse (GIPSA-lab)
Mr Cedric Gervaise : Co directeur de thèse (GIPSA-lab)
Mr Yann Stephan: Co directeur de thèse (SHOM)

 

Résumé : La fonte rapide des glaces de l'Arctique dans le contexte actuel du réchauffement climatique est un sujet scientifique majeur de ces 30 dernières années. L'Arctique joue un rôle fondamental dans l'équilibre du climat et requiert une attention particulière. Les régions arctiques sont alors surveillées par des observations satellitaires et des mesures in-situ. L'impact climatique de la fonte totale de la glace arctique est encore spéculatif. Des recherches sont donc nécessaires pour le suivi à long terme de l'Océan Arctique, en particulier la dynamique spatio-temporelle de la couverture de glace et ses conséquences sur les écosystèmes. Notre travail s'inscrit dans ce contexte, et est porté sur le paysage sonore des régions polaires avant leur possible industrialisation qui accompagnera la fonte de la glace. Ainsi, nous avons d'abord examiné les conséquences de la disparition du couvert de glace sur les paysages sonores de ces régions. Nous avons alors étudié les variations saisonnières du bruit de fond et ses pilotes environnementaux. De ce fait, nous avons développé un algorithme d'estimation du bruit ambiant afin de pouvoir constituer des séries temporelles à partir des données acoustiques longue durée. Deuxièmement, nous avons étudié les transitoires générés par le comportement mécanique de la banquise en Arctique. Cette étude vise d'une part à comprendre le mécanisme de production de ces transitoires sous la glace, et d'autre part à évaluer leur potentiel comme moyen d'observation de la dynamique de la glace de mer. The Arctic sea ice melting, in the global warming context, has become a major scientific topic during the last 30 years. The Arctic Ocean plays a fundamental role in the global climate balance and requires a particular attention. The Arctic regions are then monitored by satellite observations and in-situ measurements. The climatic impact of the total melting of the Arctic sea ice is not yet understood and researches are still needed for long term monitoring of Arctic Ocean, particularly the dynamics of the ice cover and its consequences on the ecosystems. Our work focused on the natural soundscape of Polar Regions prior to their possible industrialization. So, we first examined the impact of climate warming alone on polar soundscapes by studying the seasonal variability of ambient noise and its environmental drivers. We then developed an ambient noise estimation algorithm for automatic extraction of this noise component from long term measurements. In second, we examined the acoustic transients generated by the mechanical behaviour of the ice cover at its maximum extent. This aims to better understanding of the physical processes involved in under-ice noise production and their potential use for sea ice monitoring.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31