Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses en cours
Chargement
MOHAMED Amgad

Modélisation et contrôle des turbines hydrauliques pour l'intégration des sources d'énergies renouvelables

 

Directeur de thèse :     Mazen ALAMIR

École doctorale : Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (EEATS)

Spécialité : Automatique et productique

Structure de rattachement : Grenoble-INP

Établissement d'origine : UGA - Université Grenoble Alpes

Financement(s) : Contrat doctoral ; Sans financement ; contrat à durée déterminée ; Sans financement

 

Date d'entrée en thèse : 01/11/2015

Date de soutenance : 26/04/2019

 

Composition du jury :
ALAMIR, Mazen, Directeur de recherche, Communauté Université Grenoble Alpes, Directeur de thèse
- ALLOIN, Quentin, Ingénieur, General Electric, Examinateur
- BACHA, Seddick, Professeur, Université Grenoble Alpes, Examinateur
- BOYER, Frédéric, Professeur, IMT Atlantique Bretange-Pays de la Loire Ecole Mines Télécom, Examinateur
- OTHMAN, Sami, Maitre de conférence (HDR), Claude Bernard Université Lyon 1, Rapporteur
- M''SAAD, Mohammed, Professeur, Université de Caen Normandie, Rapporteur

 

Résumé : Récemment, les sources d'énergie renouvelables telles que l'énergie éolienne et solaire, sont devenues des éléments essentiels des réseaux électriques en tant qu'alternatives d'énergie propre aux combustibles fossiles. Cependant, la qualité de la production de telles ressources énergétiques dépend de différents facteurs incertains, tels que les conditions météorologiques. Par conséquent, la gestion intermittente des sources d'énergie renouvelables est l'un des principaux défis à relever pour une utilisation à plus grande échelle. Une solution possible pour réduire les effets de l'intermittence des ressources énergétiques sur la production d'énergie et la stabilité du réseau consiste à utiliser les technologies de stockage d'énergie. Les stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) semblent être la méthode de stockage propre unique qui peut être utilisée pour lutter contre la nature intermittente de l'énergie éolienne et solaire. Ce travail qui est dans le cadre du projet INNOVHYDRO met l'accent sur les conditions de fonctionnement de la turbine pour le démarrage des STEP. Dans les STEP, la condition de fonctionnement de démarrage est généralement visitée plusieurs fois, à la suite d'un basculement entre les modes de pompage et de turbine. Ainsi, l'amélioration des performances des régulateurs de vitesse utilisés pour le démarrage devient plus importante lorsque l'on traite avec des STEP afin de permettre une récupération rapide de la tension. Dans cette thèse, on propose une architecture de contrôleur qui apporte une solution au problème du démarrage rapide de la turbine en respectant les contraintes imposées par GE et EDF. De plus, un simulateur a été développé pour les centrales hydrauliques et utilisé pour tester le contrôleur proposé.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31