Vous êtes ici : GIPSA-lab > Espace presse
Chargement
Communiqué

Visualiser l'état du trafic grenoblois avant de prendre la route

2016-11-29

Depuis le 28 novembre 2016, les grenoblois peuvent, en temps réel, visionner l’état du trafic sur la rocade sud et connaître les prévisions d’évolution, avant de prendre leur véhicule. Développée par l’équipe NECS, commune à Inria et à GIPSA-lab, la plateforme Grenoble Traffic Lab vise à étudier des systèmes complexes à grande échelle, telle que la circulation d’une agglomération urbaine, dans des conditions réelles. Outil de recherche et d’expérimentation avant tout, cette plate-forme s’ouvre désormais au grand public mais également aux collectivités comme outil d’aide à la décision.

Problématique majeure des villes, la circulation est un système d’une grande complexité à analyser, car elle doit être considérée à grande échelle, en prenant en compte les différentes composantes du réseau de transport (types d’infrastructures, classes de véhicules et types d’usagers).
Le secteur du trafic routier bénéficie ces dernières années de nombreuses technologies permettant de capter et partager des informations instantanées variées (vidéos, systèmes de comptage, applications Smartphones, GPS embarqués, …) mais ne permet pas encore d’analyser ces données de façon globale et à grande échelle. Pour tester de nouveaux principes théoriques fondamentaux, Carlos Canudas de Wit, directeur de recherche CNRS, et son équipe mènent une expérimentation en conditions réelles, en s’appuyant sur la plateforme « Grenoble Traffic Lab » (GTL), développée en collaboration avec les opérateurs de la circulation nationale et les autorités publiques locales, et tout particulièrement avec la DIR-CE à Grenoble, gestionnaire de la rocade sud de Grenoble.
Grâce à un réseau de capteurs placés le long de la Rocade Sud, les données réelles du flux autoroutier sont intégrées à la plateforme GTL. Le démonstrateur (http://gtl.inrialpes.fr/) développé dans ce cadre, et ouvert au grand public depuis le 28 novembre, fournit une représentation visuelle de la densité du trafic et une prédiction en temps réel du temps de trajet, dans les 30 minutes suivantes. Les usagers peuvent ainsi en fonction de ces prévisions décider de partir plus tôt ou plus tard. En exploitant les statistiques historiques de circulation, il sera possible, par la suite, d’estimer le temps de trajet pour des périodes plus longues.
Pour une utilisation par un public expert, la plateforme GTL permet aussi de visualiser l’état des capteurs, la qualité des données, les indicateurs de trafic, les évolutions des congestions et des émissions, mais aussi d’obtenir un historique du trafic de toute l’année. Ces données sont accessibles à toute personne intéressée, pour une utilisation non commerciale. La plateforme GTL est consultable sur poste informatique de bureau ; une évolution vers des supports informatiques mobiles est envisagée à court terme.
Outre l’établissement et la vérification des modèles mathématiques de prévision du trafic sur la rocade sud, l’objectif des chercheurs, dans le cadre du projet ERC (Scale-FreeBack), est d’intégrer leurs résultats dans un système plus global permettant l’observation en temps réel de l’état du trafic mais aussi l’optimisation du système de contrôle et de gestion du trafic au niveau de la ville de Grenoble.


Interface Grenoble Traffic Lab ouverte au public le 28 novembre 2016 : http://gtl.inrialpes.fr/

En savoir plus :
Données recueillies sur la Rocade Sud
Les données du trafic routier recueillies pour l’expérimentation GTL proviennent de 120 capteurs électromagnétiques sans fil installés sur les 12 kilomètres de la rocade sud de Grenoble (sens Est-Ouest) ainsi que ses bretelles d’accès (11 entrées et 10 sorties). Ces capteurs enregistrent en temps réel les signaux de trafic tels que le nombre de véhicules, leur vitesse et leur catégorie (véhicule léger ou poids lourd). Les données récoltées sont transmises toutes les 15 secondes via des répéteurs à un serveur localisé à la direction interdépartementale des routes Centre Est, avant d’être envoyées vers un autre serveur de l’équipe et stockées dans une base des données.
Avec 90 000 véhicules par jour, dont 5 % de camions, la Rocade Sud connaît tous les jours des engorgements aux heures de pointe qui engendrent pollution et bouchons. Le temps de trajet varie entre 7 et 45 minutes.

Vidéo de l’expérimentation GTL « Prédire pour réguler »
production CNRS Images (vidéothèque du CNRS)

Commande des systèmes complexes à grand échelle par modélisation dynamique : théorie développée par Carlos Canudas de Wit dans le cadre du projet ERC Scale-FreeBack
Site du projet Scale-freeback : www.scale-freeback.eu


Contact scientifique :
Carlos Canudas-de-Wit, directeur de recherche CNRS
carlos.canudas-de-wit[at]gipsa-lab.fr

Contacts presse :
Natacha Cauchies, CNRS Alpes : 04 76 88 10 62
Marie-Paule Schuhl, Grenoble INP : 04 76 57 43 43
Marie Collin, INRIA : 04 76 61 55 03 / 06 78 06 18 13
Lisa Maymon, Université Grenoble Alpes : 04 76 51 41 78


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31