Directory Intranet
Chargement
CANAULT Mťlanie

L'√©mergence du contr√īle articulatoire au stade du babillage. Une √©tude acoustique et cin√©matique

 

Directeur de th√®se :     Pascal PERRIER

École doctorale : Ecole Doctorale des Humanit√©s (U. Strasbourg 2)

Spécialité :

Structure de rattachement : Autre

Établissement d'origine : Universit√© de Strasbourg

Financement(s) :

 

Date d'entrée en thèse : 05/11/2003

Date de soutenance : 12/12/2007

 

Composition du jury :
Jean-Pierre Zerling,(Président)
Sophie Wauquier (Rapporteur)
No√ęl Nguyen, (Rapporteur)
Rafael Laboissière (Examinateur)
Pascal Perrier(Co-directeur)
Rudolph Sock (Co-Directeur)

 

Résumé : L'acquisition du langage est un processus long et complexe au cours duquel le b√©b√© doit faire √©merger une comp√©tence linguistique sp√©cifique tout en d√©veloppant ses performances motrices. Le babillage, p√©riode que l'on situe g√©n√©ralement entre l'√Ęge de 6 mois et l'√Ęge de 12 mois, s'inscrit comme une phase transitoire capitale de l'√©volution du langage au cours de laquelle un certain nombre d'habilet√©s vont se mettre en place. C'est au cours de cette p√©riode d√©veloppementale que les premi√®res syllabes √©mergent. Dans un premier temps, elles sont redupliqu√©es (babillage redupliqu√©), puis elles vont peu √† peu offrir des configurations diff√©rentes (babillage vari√©). Toutefois, cette premi√®re forme de structuration du langage ne serait pas le r√©sultat d'un d√©veloppement moteur, mais plut√īt celui de fortes contraintes impos√©es par la mandibule. C'est du moins ce que d√©fend la th√©orie ¬ę Frame then Content ¬Ľ de MACNEILAGE (1998) pivot de notre recherche. L'alternance des phases d'ouverture et de fermeture de la cavit√© buccale, sous l'impulsion de cet articulateur, offre un encha√ģnement syllabique r√©gulier. Au stade pr√©coce du babillage, la mandibule domine le syst√®me de production alors que la langue est soumise √† une relative inertie articulatoire. Bien que la mandibule soit le seul articulateur actif, elle ne serait pas encore contr√īl√©e au d√©but du babillage. C'est √† l'√Ęge d'un an que la mandibule atteindrait sa maturit√©, c'est-√†-dire √† la fin du babillage. Nous chercherons donc, dans un premier temps, √† savoir comment va s'√©tablir l'√©volution du patron temporel des gestes mandibulaires. Mais nous tendrons √©galement √† montrer comment les d√©placements de la langue vont se dissocier de ceux de la mandibule pour devenir ind√©pendants avec l'√Ęge. Deux jeux de donn√©es seront exploit√©s, un √©chantillon de donn√©es acoustiques et un √©chantillon de donn√©es acoustiques et articulatoires (Optotrak) coupl√©es.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31