Directory Intranet
Chargement
MOULIN-FRIER Clťment

R√īle des relations perception-action dans la communication parl√©e et l’√©mergence des syst√®mes phonologiques : √©tude, mod√©lisation computationnelle et simulations.

 

Directeur de th√®se :     Jean-Luc SCHWARTZ

École doctorale : Ing√©nierie pour la sant√©, la cognition et l''environnement (EDISCE)

Spécialité : Sciences Cognitives, psychologie et Neurocognition

Structure de rattachement : Grenoble-INP

Établissement d'origine : INPG

Financement(s) : allocation MENRT ; monitorat

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2007

Date de soutenance : 15/06/2011

 

Composition du jury :
M. Jacques Droulez, DR CNRS, Coll√®ge de France. Rapporteur. M. Yves Laprie, DR CNRS, Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications. Rapporteur. M. Pierre-Yves Oudeyer, CR INRIA INRIA Bordeaux Sud-Ouest. Examinateur. M. Michael A. Arbib, Professor, University of Southern California. Examinateur. M. Augustin Lux, Professeur Grenoble-INP, INRIA Rh√īne-Alpes. Examinateur. M. Jean-Luc Schwartz, DR CNRS GIPSA-Lab. Directeur de th√®se. M. Julien Diard, CR CNRS LPNC. Co-Directeur de th√®se. M. Pierre Bessi√®re, DR CNRS LPPA Coll√®ge de France. Co-Directeur de th√®se.

 

Résumé : Si la question de l’origine du langage reste d’un abord compliqu√©, celle de l’origine des formes du langage semble plus susceptible de se confronter √† la d√©marche exp√©rimentale. Malgr√© leur infinie vari√©t√©, d’√©videntes r√©gularit√©s y sont pr√©sentes : les universaux du langage. Nous les √©tudions par des raisonnements plus g√©n√©raux sur l’√©mergence du langage, notamment sur la recherche de pr√©curseurs onto- et phylog√©n√©tiques. Nous abordons trois th√®mes principaux : la situation de communication parl√©e, les architectures cognitives des agents et l’√©mergence des universaux du langage dans des soci√©t√©s d’agents. Notre premi√®re contribution est un mod√®le conceptuel des agents communicants en interaction, issu de notre analyse bibliographique. Nous en proposons ensuite une formalisation math√©matique bay√©sienne : le mod√®le d’un agent est une distribution de probabilit√©s, et la production et la perception sont des inf√©rences bay√©siennes. Cela permet la comparaison formelle des diff√©rents courants th√©oriques en perception et en production de la parole. Enfin, nos simulations informatiques de soci√©t√© d’agents identifient les conditions qui favorisent l’apparition des universaux du langage.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31