Vous êtes ici : GIPSA-lab > Animation > Soutenances
Chargement

'Troubles du langage verbal et non-verbal dans la maladie d'Alzheimer : effets d'ateliers en voix chantée'

Soutenance de la thèse de Diane CAUSSADE le 14/12/2017 à 15:15:00

Lieu :Salle de Conférence bâtiment E de Chimie, 470 rue de la Chimie


Ecole Doctorale :Langues littératures et sciences humaines
Structure de rattachement :
Directeur de thèse :

 

Financement(s) :
-Contrat doctoral

 

Date d'entrée en thèse: 01/10/2013
Date de soutenance: 14/12/2017


Composition du jury :M. Pierre FEYEREISEN, Professeur Emérite, Université Catholique de Louvain, Rapporteur
M. Hervé PLATEL Professeur, Université de Caen, INSERM, Président du jury
M. Noël NGUYEN, PU Université Aix-Marseille, Laboratoire Parole et Langage, Aix-en-Provence, Rapporteur
Mme Lorie SCHIARATURA, MCf HDR Université Lille Nord de France, Laboratoire Psitec, Examinatrice
M. Rudolph SOCK, PU Université de Strasbourg, Laboratoire LiLPa, Examinateur
M. Jean-Marc COLLETTA, PU Université Grenoble Alpes, Laboratoire LIDILEM, Directeur de thèse
Mme Nathalie VALLÉE CR CNRS HDR, GIPSA-lab, Co-directrice de thèse
Mme Nathalie HENRICH BERNARDONI DR CNRS, GIPSA-lab, Co-directrice de thèse


Résumé:La prévalence exponentielle des troubles neurocognitifs dès 65 ans, dont la cause la plus fréquente est la maladie d'Alzheimer, constitue une préoccupation majeure de santé publique d'autant plus qu'il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitement curatif de cette affection. Dans ce contexte, l'identification de facteurs pouvant ralentir la progression des symptômes est de première importance. Malgré le caractère multimodal du langage humain  aujourd'hui largement admis  peu de recherches se sont intéressées aux troubles langagiers verbaux et non-verbaux des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer (MA), et encore moins à la prise en charge de ces troubles via la voix chantée, alors qu'une pratique en voix chantée est souvent présentée comme bénéfique pour prolonger certaines des capacités cognitives des personnes malades. Afin d'étudier les troubles langagiers verbaux et non-verbaux de personnes diagnostiquées comme atteintes de la MA, ainsi que l'impact de la voix chantée sur ces troubles, un protocole original a été mis en place consistant en tâches de répétition en voix parlée ou voix chantée, avec ou sans gestes manuels présentés. L'objectif de ce protocole est de permettre d'évaluer les capacités langagières multimodales de personnes atteintes de la MA et de les comparer aux capacités langagières de personnes au vieillissement dit ‘normal', ainsi que leur évolution avant et après leur participation à des ateliers en voix chantée sur plusieurs semaines (respectivement aux temps T0 et T1). À T0, les résultats montrent des différences significatives entre les participants atteints de la MA et ceux au vieillissement dit ‘normal', aussi bien au niveau du langage verbal que non-verbal, et à des degrés divers en fonction du stade de développement de la maladie. Les résultats comparatifs des capacités langagières verbales et non-verbales à T0 et T1 montrent un impact positif des ateliers en voix chantée sur les capacités de répétition des gestes manuels des personnes atteintes de la MA, mais pas d'effet sur les capacités de production verbale. Les résultats obtenus sont discutés en regard de résultats d'études antérieures tirés de la littérature, notamment ceux qui pourraient s'inscrire dans les critères de distinction des troubles langagiers verbaux et non-verbaux liés au vieillissement dit ‘normal' et ceux symptomatiques de la MA. Une discussion des effets du type de tâche et du type d'atelier est aussi proposée. Enfin des pistes de recherches futures sont examinées pour prolonger cette étude.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31